Groupement Interprofessionnel de Santé et de l'Autonomie du Pays Bourgogne Nivernaise
Groupement Interprofessionnel de Santé et de l'Autonomie du Pays Bourgogne Nivernaise
Groupement Interprofessionnel de Santé et de l'Autonomie de la Nièvre
Groupement Interprofessionnel de Santé et de l'Autonomie de la Nièvre

Présentation paerpa

 

  1. Dispositif PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d’Autonomie.  

Dispositif national expérimenté sur 9 territoires en France.

 

Objectif : préserver l’autonomie de la Personne Agée (PA) le plus longtemps possible à son domicile dans de bonnes conditions pour elle, sa famille et les acteurs qui interviennent.

 

Comment : par meilleure coordination entre acteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux et la mise en place de quelques actions adaptées aux besoins de la PA.

 

Population cible : PA de 75 ans et plus encore autonomes mais présentant un risque de perte d’autonomie (risque d’hospitalisation évitable notamment).

 

Territoire : Nièvre

 

Actions : elles sont axées sur les quatre facteurs de risque majeurs d’hospitalisation : dépression, dénutrition, problèmes liés aux médicaments et chutes.

 

  • Deux niveaux de coordination :

Deux niveaux de coordination en étroit lien:

  • La Coordination Clinique de Proximité (CCP): professionnels de santé du 1er recours (MT, kiné, pharma = rémunération de 100€ pour l’élaboration du PPS) en lien avec les professionnels sociaux et médico-sociaux de proximité.
  • La Coordination Territoriale d’Appui (CTA): GISAPBN dont le rôle (en lien avec les partenaires) est d’informer et d’orienter les PA, leur famille et les acteurs vers les ressources du territoire, d’accompagner les acteurs (appui administratif, organisationnel..) pour leur permettre de se recentrer sur leur cœur de métier, de favoriser le lien entre les acteurs des trois secteurs (sanitaire, social et médico-social) etc.

 

  1. Le PPS : Plan Personnalisé de Santé

Le PPS est au cœur du dispositif. C’est un document qui formalise la coordination entre acteurs autour de la PA et permet une traçabilité des actions mises en place. Il comprend les informations du patient (identité, aides en place..), les coordonnées des acteurs qui interviennent auprès de la PA, les problématiques de la PA (check list de 11 problématiques : risque de chute, risque lié aux médicaments..), les actions à mettre en place et le bilan.

 

Il y a cinq étapes indispensables pour le PPS (cf mallette : tableau détaillé des étapes du PPS) :

  • Repérage de la « PAERPA » par tout acteur et notamment ceux du domicile
  • Validation du risque et de la nécessité de faire un PPS par le médecin traitant
  • Elaboration du PPS  (par l’équipe de la CCP en lien avec les autres acteurs)
  • Mise en œuvre des actions du PPS (par l’ensemble des acteurs ciblés)
  • Suivi et bilan du PPS (par l’équipe de la CCP avec l’appui au besoin de la CTA)

 

  1. Visite de l’IDE en sortie d’hospitalisation

Dispositif de « Visite d’un IDEL au domicile du patient dans les 24h à 48h max suivant la sortie d’hospitalisation ».

 

L’objectif est de faire un point sur les 4 facteurs de risques d’hospitalisation pour sécuriser le retour et éviter une ré-hospitalisation. Une synthèse sera renvoyée au GISA58 et l’intervention d’autres professionnels pourra être déclenchée. Cette visite pourra donner lieu à un suivi habituel, un PPS ou une orientation vers d’autres dispositifs du CD58 comme la MAIA ou des caisses de retraite.

 

Les informations enregistrées pourront permettre d’avoir des éléments de comparaison de l’évolution de la personne en cas de nouvelle hospitalisation.

 

Des liens étroits dans tous les acteurs du territoire sont indispensables afin de regrouper et croiser les informations utiles du patient pour favoriser sa prise en charge globale dans de bonnes conditions.

 

   V.  Places d'hébergements temporaire

L'objectif de l'Hébergement Temporaire PAERPA est de fluidifier la sortie d'hospitalisation, d'éviter les hospitalisations et ré-hospitalisations, apporter une réponse en cas de carence ou d'épuisement de l'aidant.

 

Les frais de dépendance et d'hébergement sont pris en charge par le PAERPA à hauteur de 50 € par jour dans la limite de 30 jours consécutifs. Seul reste à la charge de la personne hébergée l'équivalent du forfait journalier hospitalier de 20€/jour. Les mutuelles peuvent prendre en charge le reste à charge journalier.

 

Les EHPAD concernés:

  • Les ocrières à Saint Amand en Puisaye
  • Les forges royales à Guérigny
  • L'oeuvre hospitalière à Corbigny
  • Les feuillantines à Magny cours
  • Pierre Bérégovoy à Imphy